15.00 €
Disponible en stock
 
Dans l'un de ses quarante ouvrages (SP 313), Fernand Crombette écrivait :
"Nous avons l'intime conviction, non seulement de n'aboutir à aucune erreur, (.) mais encore d'illuminer le dogme et la théologie"
Dans un autre (GE, Introduction) :
"Dorénavant les disputes entre les hébraïsants et entre rabbins n'ont plus de sens. Les lettres hébraïques cachent la langue copte, la clé qui nous ouvre la porte à la compréhension complète et même scientifique des paroles de Dieu"
L'un de ses admirateurs a écrit (FC 19) :
"Il est impossible de nier l'évidence : cette nouvelle méthode semble la seule valable pour tirer des textes de l'Ecriture Sainte toute la vérité qu'elle renferme"
Fernand Crombette est-il vraiment le prophète d'une Eglise renouvelée ? A-t-il, comme ses disciples le prétendent, trouvé une clé qui permette d'établir un sens littéral plus profond des Ecritures ? Qu'en est-il de la manière dont il prétend "réconcilier la science et la foi" ?
Trois auteurs se sont penchés sur les oeuvres de Crombette et de ses disciples pour répondre à ces questions. Et ce qu'ils y ont découvert est assez surprenant.