Emile Keller (1828-1909). Le député du Syllabus
GIRARD (Philippe)
19.00 €
Disponible en stock
 
PRIX SOUSCRIPTION JUSQU'A PARUTION (fin mai 2018) : 15 € au lieu de 19 € !  

Libéralisme ou socialisme ? Ni l'un, ni l'autre ! Dès 1864, le Syllabus du pape Pie IX dénonçait ces deux systèmes complices. Mais Napoléon III voulut censurer le document papal. Le jeune député catholique Émile Keller brava la police pour le diffuser. Il publia ensuite un commentaire du Syllabus qui éveilla à la doctrine sociale de l'Église ses futurs champions : Albert de Mun et La Tour du Pin.  

Élu six fois député, Émile Keller dénonça le double langage de Napoléon III (qui en vint à le considérer comme son ennemi personnel). Il obtint le vote du vœu national pour la basilique du Sacré-Cœur à Montmartre. Soucieux des pauvres et des orphelins, il encouragea Léon XIII à publier des encycliques sociales exposant la doctrine économique de l'Église. Mais lorsque ce pape le sollicita pour diriger le ralliement à la République, il se récusa, prévoyant avec lucidité l'échec de cette politique.  

Dans la famille contre-révolutionnaire française, Émile Keller reste un modèle de penseur, d'orateur, d'homme d'action, mais aussi de père de famille : son union avec son épouse, Mathilde, fut exemplaire, ainsi que l'éducation de leurs quatorze enfants.  

Aux jeunes générations, il fournira des principes clairs et un exemple enthousiasmant  

Philippe Girard a été rappelé à Dieu en 2014. Il est également l'auteur, aux Éditions du Sel, de Dollfuss, le chancelier de Dieu (2014) et de Mgr Tiso (1887-1947). Pour Dieu et la nation slovaque (2017) et a apporté plusieurs contributions à la revue Le Sel de la Terre.