top of page

La Somme pour tous (X), Les passions dans la vie morale

Fr. Pierre-Marie DE KERGORLAY O.P.

Informations

ÉTUDES

Les thèmes

Études théologiques
Morale chrétienne
Saint Thomas accessible à tous
Le Sel de la terre n° 126

Le numéro

Automne 2023
p. 32-57

L'auteur

Fr. Pierre-Marie DE KERGORLAY O.P.

Religieux dominicain du couvent de la Haye-aux-Bonshommes (Avrillé).

3,50 €

Acheter le fichier ici :

Les passions dans la vie morale

par le frère Pierre-Marie O.P.


Les passions influent sur l’acte humain, en bien ou en mal. Saint Thomas d’Aquin, connu pour son réalisme, ne pouvait ignorer cette influence. Nous résumons ici son traité des passions, un des plus originaux sortis de la plume du Docteur commun [1].

Le Sel de la terre.

 

 

Introduction

La place de ce traité dans la morale

 

lA SECUNDA PARS, c’est-à-dire la partie morale de la Somme théologique, commence par le traité du bonheur, celui-ci étant la fin dernière de toutes nos actions humaines et les motivant toutes.

Nous avons résumé ce traité dans un article précédent intitulé « En marche vers le bonheur » [2].

Mais il ne suffit pas de considérer la fin vers laquelle nous nous dirigeons – où nous allons –, il faut encore trouver les moyens d’atteindre cette fin – comment y aller –. Saint Thomas le dit expressément dans son prologue à la Secunda Pars :

Ce que nous avons d’abord à considérer, c’est la fin ultime de la vie humaine. On devra se demander ensuite par quels moyens l’homme parvient à cette fin ou s’en détourne ; car c’est d’après la fin qu’on doit se faire une idée des moyens qui y conduisent.

Comment allons-nous vers notre fin dernière ? Nous y allons « à pas d’amour (passibus amoris) », comme le dit saint Grégoire le Grand [3].

Autrement dit, nous progressons vers notre fin, vers le but pour lequel nous avons été créés, par des actes méritoires, des actes qui sont inspirés, ou informés, par l’amour de Dieu.

bottom of page