top of page

Un débat sur le magistère ordinaire infaillible

COLLECTIF

Informations

ÉTUDES

Les thèmes

Magistère conciliaire

Le Sel de la terre n° 63

Le numéro

Hiver 2007-2008

p. 37-58

COLLECTIF

L'auteur

COLLECTIF

 0,00 €

Télécharger le Pdf ici :

 Un débat sur le magistère ordinaire universel

 

 

L’infaillibilité du magistère ordinaire universel (MOU) est un ar­gument fréquemment employé par les défenseurs du concile Vati­can II. Contraints d’admettre que ce concile n’a pas énoncé de défi­nitions solennelles (infaillibles), ils se raccrochent au MOU comme à leur dernière chance de « dogmatiser » un concile qui s’est voulu essentiellement pastoral. Nous avons déjà plusieurs fois expliqué ici pourquoi le MOU ne peut être invoqué en faveur de Vatican II [1]. M. l’abbé Bernard Lucien vient nous porter la contradiction dans un livre publié par les éditions La Nef sous le titre : Les Degrés d’autorité du magistère [2]. Ce livre reprend plusieurs articles déjà parus dans la revue Sedes Sapientiæ. Dans un chapitre nouveau M. l’abbé Lucien prend à partie ceux qui refusent certains textes du Concile, et no­tamment la déclaration Dignitatis humanæ sur la liberté religieuse.

Le frère Pierre-Marie et M. l’abbé Calderon répondent ici aux critiques qui leur sont faites.

Le Sel de la terre.

 

 

 

I

 

Le magistère conciliaire est-il infaillible ?

 

 

par le frère Pierre-Marie O.P.

bottom of page