top of page

Fils de saint Dominique

DOMINICUS

Informations

LE PÈRE CALMEL

Les thèmes

Vie spirituelle

Grandes heures de la Tradition

L'Ordre des Prêcheurs

Le Sel de la terre n° 12 bis

Le numéro

Printemps 1995

p. 28-37

DOMINICUS

L'auteur

DOMINICUS

Religieux dominicain du couvent de la Haye-aux-Bonshommes (Avrillé).

 0,00 €

Télécharger le Pdf ici :

Fils de saint Dominique

 

par Dominicus

 

Pourquoi j’aime saint Dominique ?

 
Vers 1952, 16 ans après avoir reçu l’habit de saint Dominique, le père Calmel expliquait les raisons pour lesquelles il aimait le fondateur de l’ordre des frères prêcheurs :
 
1 — D’abord parce qu’il est notre père. « Même si nous avions dix mille pédagogues, dit saint Paul, nous n’avons qu’un père ; et c’est lui qui nous a engendrés dans le Christ par l’Évangile. » Depuis que j’ai pensé entrer dans son ordre (depuis qu’il m’a fait penser y entrer) je n’ai jamais pu prononcer son nom qu’avec beaucoup de tendresse et de respect ; c’est lui le père, lui qui nous a aimés le premier. Comme j’ai trouvé belle, depuis toujours, cette prière quotidienne frissonnante de sanglots et d’espoir :
Sta coram Summo Judice
Pro tuo cœtu pauperum [1]
 
2 — J’aime saint Dominique parce qu’il est un prêtre très saint de Jésus-Christ. Toujours il a pensé à être prêtre. Et non seulement il fut un prêtre irréprochable (ce qui ne signifie pas précisément la sainteté) mais il fut un prêtre toujours totalement pris par le Seigneur Jésus. Il disait la messe en pleurant et il ne pouvait apercevoir les cités des hommes, durant ses voyages, du haut de quelque colline, sans se mettre à pleurer. Il avait compris, et à quelle profondeur vertigineuse, ces paroles de l’eucharistie qui résument toute la vie du prêtre, toute son appartenance au cœur eucharistique de Jésus et à son Corps mystique qu’il se forme avec les pécheurs de toutes sortes : « Ceci est le calice de mon sang (…) répandu pour vous et pour la multitude humaine : buvez-en tous. »
 
bottom of page