top of page

Toucher terre, Le véritable réalisme thomiste

DOMINICUS

Informations

LE PÈRE CALMEL

Les thèmes

Y a-t-il une vérité ?

Grandes heures de la Tradition

Science et Philosophie

Le Sel de la terre n° 12 bis

Le numéro

Printemps 1995

p. 38-47

DOMINICUS

L'auteur

DOMINICUS

Religieux dominicain du couvent de la Haye-aux-Bonshommes (Avrillé).

 0,00 €

Télécharger le Pdf ici :

Toucher terre

Le véritable réalisme thomiste

 

par Dominicus

 
 
 

Disciple de saint Thomas d’Aquin

 

Combattre les hérésies

 
Vrai fils de saint Dominique, le père Calmel s’est montré aussi parfait disciple de saint Thomas. Celui-là ne cessa de prêcher, spécialement contre les hérétiques cathares du Languedoc de 1206 à 1216, et celui-ci écrivit sans doute le plus gros recueil d’erreurs théologiques, 10 000, qu’il se chargea de pulvériser dans la Somme théologique (écrite de 1265 à 1273).
Le père Calmel s’attacha, comme saint Thomas, à détruire les erreurs de son temps. Il s’attaqua plus particulièrement au modernisme, ce rendez-vous de toutes les hérésies [1]. Et pour que son attaque soit la plus efficace possible, il s’efforça de frapper l’ennemi au cœur :
L’infiltration moderniste n’est pas une imagination de pourfendeurs d’hérésie. Notre résistance sera d’autant plus efficace que nous viserons au point central, au foyer caché à partir duquel s’organise l’infection, et qui est l’altération totale du surnaturel. Sans doute est-il sage de ne pas sous-estimer les méthodes du modernisme, son art de faire pression et d’intimider, son système d’autorités parallèles, ses connivences avec des forces certainement anti-chrétiennes. Tout cela n’est que trop réel et il importe bien d’en être averti quand on veut mener la lutte. Mais il importe plus encore de nous affermir dans la foi, parce que le mal du modernisme consiste à vider la religion du surnaturel, à la détruire de l’intérieur par l’évacuation de tout surnaturel [2].
 
bottom of page